samedi, octobre 21, 2017 12:04

Affaire des incendies des marchés du Togo : L’ANC exige le dédommagement des sinistrés et la libération des détenus.

Togovision     janvier 10th, 2017
Lu:269 fois
Il y a quatre(04) les commerçantes et les commerçants qui vendent leurs produits dans les principaux bâtiments des marchés de Kara et de Lomé ont vu leur commerce partir en fumée. Pour cause, des incendies criminels ont ravagé dans la nuit du 09 au 10 Janvier 2013, le principal bâtiment du marché de Kara et le lendemain celui d’Adawlato à Lomé aussi a été victime du même drame.

 


De milliers de sinistrés ont vu leurs fortunes disparaissent en l’espace de quelques heures. Depuis lors aucune mesure adéquate de la part du gouvernement n’a jamais été prise pour vernir en aide ces commerçantes et commerçants qui aujourd’hui se retrouvent dans le désespoir. Les bonnes dames ont payé un lourd tribut à l’issue de ce crime qui reste impuni. Des présumés coupables croupisse encore dans les geôles sans jugement. Parmi eux(les six au total encore en détention préventive, Honorable Kwami Manti, un ancien député de l’Alliance nationale pour le changement, ANC). Aussi pour rappelle, dans cette affaire, un des responsables fédéraux de l’ANC, Etienne Yakanou atrouvé ma mort en détention dans les locaux de l’Etat major de la Gendarmerie nationale à Lomé.
Plusieurs parmi les sinistrés sont malades aujourd’hui, d’autres sont morts faute de soutien.


A ce quatrième anniversaire de ce drame, l’Alliance nationale pour le Changement (ANC) à sa tête, Jean-Pierre Fabre, Chef de file de l’opposition a rencontré la presse cet après midi à son siège à Lomé pour exprimer encore une fois sa désapprobation vis-à-vis de la façon dont le régime en place traite ce dossier mettant ainsi les bonnes dames qui ont de l’économie nationale une réussite dans les moments difficiles de la crise que le Togo a traversé pendant la grève générale dans un état piteux.


L’ANC par la voix de son Président national exige un dédommagement de tous les sinistrés ruinés par ce drame et la libération des détenus.
C’était l’occasion pour le parti Orange d’inviter le gouvernement à répondre aux aspirations des populations en terme de sécurité publique, de réformes politiques et l’assainissement de la gestion des finances de l’Etat « au lieu de poursuivre sa politique d’enfumage et de dilatoire par la multiplication d’ateliers et de commissions qui n’ont d’autres buts que d’enterrer l’Accord Politique Global(APG) », a souligné la déclaration liminaire.


L’Alliance Nationale pour le Changement(ANC) appelle les populations togolaises à la vigilance pour dire non au sabordage de l’APG.
Lire la déclaration liminaire!


Justin Anani

PARTAGER
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentez cet article

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.


LAISSER UN COMMENTAIRE:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

(votre message ne sera visible après modération)