jeudi, juin 22, 2017 14:18

Business : les fortunes africaines en perte de vitesse

AFRIQUE     janvier 11th, 2017
Lu:220 fois
Qu’ils aient fait fortune dans le commerce, le ciment, le pétrole, le diamant ou le luxe, les milliardaires africains sont moins nombreux qu’il y a un an et ont vu leurs avoirs diminuer, selon le dernier classement de Forbes. Détails.

Du côté des fortunes africaines, les nouvelles ne sont pas très bonnes à en croire le dernier classement de Forbes. En effet, le magazine américain n’a répertorié que 21 milliardaires africains contre 23 en novembre 2015. Issus de sept pays – Afrique du Sud, Egypte, Nigeria, Maroc, Algérie, Angola et Tanzanie- ces hommes et femmes cumulent une fortune globale de 70 milliards $, tandis qu’avec deux personnes en plus dans le précédent classement, ils cumulaient 79,8 milliards $ en 2015.

Deux déclassements

Cette année, deux Nigérians ont quitté le navire des milliardaires d’Afrique. Il s’agit du magnat du pétrole Femi Otedola qui a sérieusement pâti de la chute des cours du pétrole, voyant sa fortune dégringoler de 1,6 milliard de dollars en novembre 2015 à seulement 330 millions $ net actuellement. L’As du sucre Abdulsamad Rabiu a également vu sa fortune passer sous la barre du milliard de dollars en raison de la dépréciation du naira.

Aliko Dangoté, le maillon qui reste fort

Pour la sixième année consécutive, Aliko Dangoté reste la personne la plus riche d’Afrique avec une fortune estimée à 12,1 milliards $, soit une baisse d’environ 5 milliards $ net et ce, pour la deuxième année consécutive. Vient ensuite le sud-africain Nicky Oppenheimer qui a fait fortune dans le diamant et compte environ 6,8 milliards $, suivi du Nigérian Mike Adenuga qui détient une fortune estimée à près de 5,8 milliards $.

Le quatrième rang du club des milliardaires africains est partagé par les sud-africains Johann Rupert et Christoffel Wiese qui ont respectivement fait fortune dans le luxe et le détail. Evalués aujourd’hui à 5,5 milliards $, leurs avoirs ont considérablement chuté ces 13 derniers mois, de l’ordre de 800 millions $ pour le premier et 1 milliard $ pour le deuxième.

Deux femmes dans le club

Ce classement Forbes ne fait apparaître que deux femmes. La première n’est autre que la femme d’affaires angolaise Isabel Dos Santos. La fille du président de la République en exercice qui dispose d’une fortune estimée à 3,2 milliards $, arrive 8ème sur la liste, devançant l’homme d’affaires algérien Issad Rebrab. A noter qu’après avoir pris la tête en juin 2016 de la compagnie pétrolière nationale (Sonangol), elle est depuis la semaine dernière actionnaire majoritaire de Banco de Fomento Angola (BFA), la plus grande banque du pays.

Dos Santos

La deuxième figure féminine de ce classement très masculin est celle de la Nigériane, Folorunsho Alakija qui a fait fortune dans le pétrole et compte environ 1,6 milliards $.

Alakija

Latribune
PARTAGER
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentez cet article

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.


LAISSER UN COMMENTAIRE:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

(votre message ne sera visible après modération)