mardi, novembre 21, 2017 17:19

Important ballet diplomatique à la présidence de la République ce mardi

Afreepress     avril 5th, 2017
Lu:333 fois
Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé s’est entretenu mardi avec trois personnalités africaines présentes à Lomé dans le cadre de l’événement : « Printemps de la Coopération germano-togolaise », a appris l’Agence de presse Afreepress d’un communiqué rendu public.

 

Salif Diallo, président du parlement burkinabè, Abdoulaye Diop, ministre des Affaires Etrangères du Mali et Alpha Barry, ministre des Affaires Etrangères du Burkina Faso, sont les personnalités qui ont été reçues par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé au nouveau palais de la présidence.

Au sortir de l’entrevue, Abdoulaye  Diop a exprimé « toute son admiration » pour l’initiative prise par le Togo de réunir à Lomé, des hommes d’affaires et décideurs allemands et togolais autour des questions de développement et de partenariat.  Il a en outre, déclaré avoir fait part au chef de l’Etat, de la situation politique et sociale au Mali. « J’ai transmis au Président Faure Gnassingbé, un message d’amitié et de fraternité de son homologue malien et souligné notre volonté de travailler à renforcer et à consolider les relations entre le Togo et le Mali », a-t-il laissé entendre à sa sortie d’audience.

Alpha Barry, le patron de la diplomatie du Burkina s’est félicité de la « diversification du partenariat Nord-Sud » et  de la participation du Burkina Faso à la deuxième édition du  Printemps de la Coopération germano-togolaise. Il n’a pas manqué d’exprimer sa joie quant à la décision des autorités togolaises d’associer d’autres pays de la région aux rencontres entre l’Allemagne et le Togo.

Salif Diallo quant à lui, a abordé avec le Président de la République, des sujets liés à la « lutte contre le terrorisme » qui sont selon lui, des questions qui « préoccupent le Burkina et les pays sahéliens ».

A.Y.

PARTAGER
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentez cet article

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.


LAISSER UN COMMENTAIRE:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

(votre message ne sera visible après modération)