mardi, novembre 21, 2017 17:19

Politique : Le CAR accuse l’ANC de travailler avec l’UFC et UNIR à saboter les intérêts de l’opposition

Afreepress     avril 6th, 2017
Lu:905 fois
Le 1er avril dernier, le gouvernement a annoncé en conseil des ministres la composition des membres du Conseil National de Suivi de la Décentralisation. Un conseil dont la mise en place est recommandée par l’atelier du Haut-commissariat à la réconciliation nationale et au renforcement de l’unité nationale (Hcrrun) organisé en juillet de l’année dernière. Dans quelles circonstances cette composition a-t-elle été faite ?

 

Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) de Me Yaovi Agboyibo croit détenir des informations sur le processus qui a conduit à la désignation des membres de ce conseil. Dans un communiqué rendu public mercredi, le CAR pointe un doigt accusateur en direction de la formation que préside Jean-Pierre Fabre. Selon le CAR, c’est en principe 8 places qui devraient revenir à l’opposition conformément au décret portant création de ce conseil. Le partit dénonce les 7 places qui sont finalement revenues aux formations issues de l’opposition parlementaire.

« Les vérifications faites par le CAR ont révélé que c’est l’une des cinq (5) places que l’ANC s’est attribuées sur le quota de l’opposition qui a été laissée à un parti de la majorité gouvernante par une manœuvre identique à celle qui a été appliquée lors de la composition de la CENI qui a organisé la présidentielle de 2015 », fustige Me Yawovi AGBOYIBO qui fait référence à l’Union des forces de changement (UFC), même s’il ne cite pas nommément ce parti.

Dans son communiqué, le CAR lance un appel au chef de file de l’opposition afin que celui-ci demande « l’abrogation » de son statut, qui aux yeux Me Yawovi Agboyibo, « laisse la latitude à un parti qui siège au gouvernement de   s’accaparer des places qui reviennent à l’opposition dans les institutions ».

«C’est le lieu de souligner que le statut de l’opposition constitue la colonne vertébrale de toutes les réformes en perspective et qu’il est illusoire de s’attendre à une juste composition des institutions et à des élections libres et démocratiques sans l’abrogation d’un statut de l’opposition qui laisse la latitude à un parti qui siège au gouvernement de   s’accaparer  des places qui reviennent à l’opposition dans les institutions », insiste le communiqué du CAR signé des mains de son président national, Me Yawovi Agboyibo.

A.Y.

PARTAGER
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentez cet article

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.


LAISSER UN COMMENTAIRE:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

(votre message ne sera visible après modération)